Caméra thermique infrarouge : comment ça marche ?

caméra thermique infrarouge dans une maison

En France, les logements sont bien souvent mal isolés et un habitat qui est sujet à la déperdition de chaleur risque de devenir très cher à chauffer. Toiture, murs, ponts thermiques, planchers bas, portes ou fenêtres… les pertes de chaleur de votre logement peuvent provenir de plusieurs endroits. Aujourd’hui, on vous parle justement de la caméra thermique infrarouge qui permet, entre autre, de contrôler les performance énergétique d’un bâtiment. Découvrons ensemble ses caractéristiques.

Détecter une perte de température grâce à la caméra thermique infrarouge

L’économie d’énergie est devenue de nos jours importante, surtout avec la consommation tarifaire du gaz et de l’électricité. Avant toute réalisation ou amélioration de travaux d’isolation d’une habitation, il est primordial de faire un bilan énergétique. La caméra thermique est utile pour les économies, c’est l’outil qui permet de tester la qualité d’isolation dans le domaine du bâtiment et de la rénovation, cela permet d’améliorer la consommation d’énergie.

Cet appareil facilite la mesure du rayonnement infrarouge atmosphérique, en fonction de la température ou du flux d’un courant d’air. Cela permet de détecter et de capturer les défauts sur l’isolation d’une pièce, ou de toute la maison, avec facilité. Par ailleurs, vu qu’elle présente de nombreux avantages indéniables, l’utilisation d’une caméra thermique devrait être obligatoire pour tous les applicateurs de produits d’isolation. Elle est utilisée aujourd’hui dans de nombreux domaines : médical, industrie, service de secours et services publics.

Quelles sont les caractéristiques de la caméra thermique ?

caméra thermique infrarouge qui mesure la température de la pièce

En fonction de l’utilisation, la caméra infrarouge thermique possède un capteur : celui-ci peut être refroidi, dont la qualité et la précision est meilleure, ou un capteur non refroidi dont le prix d’achat est moins élevé, mais donne des résultats moins précis. 

Quand on parle d’une caméra thermique infrarouge performante et de qualité, on regarde avant tout sa courbe MRTD (qui signifie “Minimum Resolvable Temperature Differential”), qui compare la résolution thermique avec la résolution spatiale. Plus elle est précise, plus l’appareil donnera des informations fiables.

Comment fonctionne la caméra infrarouge thermique ?

La caméra thermique reçoit le rayonnement infrarouge par son capteur CCD. Ensuite l’appareil convertit les données par une représentation d’image avec différentes couleurs de l’environnement, représentant les zones chaudes et froides de l’habitation. Par ailleurs, la caméra thermique infrarouge permet de contrôler les problèmes de condensation interne, ainsi les différents gradients thermiques sont projetés selon la configuration choisie sur l’appareil. 

L’utilisation de la caméra thermique IR dépend du secteur d’activité. Le plus important est la résolution selon votre besoin. Par exemple, dans l’industrie, on peut y voir des pièces imposantes, d’où la nécessité importante de contraste, et une basse résolution sera suffisante. Alors qu’une grande résolution serait plus pertinente pour des recherches et études plus poussée de petits détails. Dans le domaine du bâtiment, en plus de la résolution thermique, il est important d’avoir une valeur maximale de résolution spatiale de 0.10 degré pour son utilisation. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.