Estimation immobilière : comment définir le prix au m2 de votre maison ?

Maison avec piscine

Vous envisagez de mettre votre logement en vente et vous ignorez sa surface habitable exacte ? Il est important de prendre en compte les dispositions légales pour obtenir cette données car certaines surfaces n’entrent pas dans ce calcul. Vous souhaitez savoir combien vaut votre logement ? Découvrez dans notre article comment définir seul le prix au m2 de votre maison.

Critère essentiel à prendre en compte pour une estimation immobilière au juste prix : la surface habitable

Lorsqu’il est question de la vente d’un bien immobilier, de l’achat ou d’une succession, avant même d’effectuer le diagnostic de performance énergétique, il est essentiel d’avoir connaissance de sa valeur au juste prix. À cet effet, une estimation immobilière exacte doit être faite. C’est une étape cruciale qui doit être réalisée en amont qui prend en compte certains critères dont la surface habitable. Pour que l’estimation de votre maison soit la plus vénale possible, il convient justement de la définir.

Qu’est-ce que la surface habitable ?

La surface habitable est une notion légale régie par le code de la construction et de l’habitation. Cet indicateur qualifie la superficie totale disponible d’un logement, que ce soit celle d’une maison ou d’un appartement, pour l’aménagement d’un loyer. Appelée également surface Loi Boutin, on la confond bien trop souvent avec la superficie Loi Carrez, qui s’applique uniquement dans le cadre d’une copropriété. Cette information n’est pas seulement indispensable lorsqu’on souhaite mettre son bien en location ou en vente et donc faire l’estimation de son bien immobilier. En effet, elle sert de base fiscale pour l’estimation de certaines taxes. En effet, à partir de la surface habitable, on pourra calculer le prix immobilier au mètre carré.

Quelle est la différence entre la surface habitable et la loi Carrez ?

Il faut savoir que la superficie habitable et la superficie privative loi Carrez sont deux notions qui sont différentes aussi bien d’un point de vue légal que d’un point de vue technique. Pour ce qui est de la superficie habitable, comme nous l’avons vu plus haut, il s’agit de la surface de plancher construite obtenue après l’imputation des surfaces occupées. Sont concernés : toutes parties d’une hauteur inférieure à 1,80 ainsi que les murs, cloisons, les cages et marches d’escaliers, les gaines, embrasures de portes et fenêtres. Ici, les combles non aménagés, les sous-sols, les caves, les terrasses et balcons, les garages, les vérandas ainsi que tous les locaux communs ne sont pas pris en compte. Vous l’aurez compris, la surface habitable se distingue de la surface loi Carrez au niveau des surfaces qui sont prises en considération.

Comment définir la valeur du m2 de sa maison : mode de calcul pour estimer son bien immobilier

Après avoir vu ensemble les critères à prendre en compte pour estimer son bien immobilier ainsi que les différences qui existent entre la surface habitable et la loi Carrez, nous allons détailler son mode de calcul. Pour évaluer le prix d’un mètre carré de son bien immobilier, il faut diviser le prix de vente du bien immobilier par sa surface habitable. Cette opération permet d’obtenir un indicateur des plus importants qui permettra de comparer la valeur des biens mis en vente dans votre zone d’habitation. Si toutefois vous avez un doute sur votre résultat, sachez qu’il est tout à fait possible de déléguer cette tâche à un professionnel de l’immobilier qui établira une estimation juste de votre bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.