Comment trouver un logement sans CDI (RSA, intérim, CDD, sans emploi…) ?

logement-sans-emploi-cdi-rsa-interim-cdd

Trouver un logement en location alors que l’on est pas sous un emploi en contrat à durée indéterminée (CDI) n’est pas une mince affaire. Être porteur d’un CDD, être en freelance/auto-entrepreneur, bénéficier du RSA, Intérim, bénéficiaire de l’ARE ne pèse pas sur la balance de votre dossier lorsque vous recherchez un logement en location. Les propriétaires-bailleurs sont très frileux et ne veulent pas prendre de risque : ils préfèrent sécuriser au maximum la location de leur bien en prenant des dossiers ayant un salaire représentant au moins 3 fois le montant du loyer. Nous allons vous expliquer dans la suite de cet article comment vous pouvez tenter de trouver votre logement sans CDI.

Préparation et constitution du dossier de location

Dans un premier temps, vous devez constituer un dossier de location avant toute demande de visite d’un appartement, car lors de la visite, le propriétaire bailleur vous réclame un dossier complet. Le dossier doit contenir des documents tels qu’une photocopie de votre carte d’identité ainsi que vos anciennes quittances de loyer, dans le cas où vous avez déjà été locataire par le passé. Ces anciennes quittances permettent de prouver votre fiabilité au niveau du règlement des loyers.

Afin de renforcer votre dossier, nous vous conseillons fortement d’avoir un garant pour votre loyer. Le garant est une personne qui est considérée juridiquement comme une caution, en cas de problèmes de paiement des loyers qui incombent au locataire.

Le garant devra également justifier de sa fiabilité et sa solvabilité, en fournissant des documents pour appuyer le dossier de demande de logement du locataire. Il devra ainsi fournir une photocopie de sa carte d’identité ainsi que ses bulletins de salaire, en se basant sur les trois derniers mois. De plus, pour appuyer la véracité des fiches de paie, il ou elle devra également fournir son contrat de travail afin de prouver sa stabilité financière. Pour finir, il sera également demandé au garant, par le propriétaire-bailleur, de fournir une photocopie de son dernier avis d’imposition.

Tous ces éléments pourront appuyer votre dossier et lui donneront plus de poids dans la décision du propriétaire-bailleur à vous attribuer le logement.

Se renseigner et évaluer les aides au logement

Dans le cas où vous êtes allocataire, ou bénéficiaire d’une aide au logement APL ou ALS, pensez à présenter une attestation de droit au bailleur. Mais si ce n’est pas le cas, c’est-à-dire que vous n’êtes pas allocataire d’une aide au logement, vous pouvez calculer vos droits sur les sites web proposant des simulations d’allocations, ou bien, vous pouvez également vous rendre à la CAF de votre département.

Il est important de mentionner que l’allocation logement n’est pas toujours versée au locataire. Il est également possible de la verser directement au propriétaire-bailleur. Ainsi, le locataire n’aura plus qu’à payer la différence entre le montant APL ou ALS  du loyer et le montant de l’allocation logement. Cette attestation fera son poids dans la balance, loueur aura la garantie des versements de cette allocation et sera ainsi rassuré.

Les organismes d’aide 

Des organismes d’aides sont à la disposition du locataire s’ il ne parvient pas à trouver de garant. En effet, ces organismes facilitent les démarches du locataire, avec la garantie appelée “garantie Loca-Pass », pour qui souhaite déposer sa candidature pour un logement de type HLM, et donc se porter garant du locataire dans le cas où le bailleur est un organisme HLM. 

La garantie Loca-Pass offre la possibilité au locataire et au bailleur de couvrir les règlements des loyers sur une durée de trois ans. Afin de bénéficier de cette aide, le locataire doit remplir certaines conditions : 

  • il doit être âgé de 30 ans minimum, 
  • être à la recherche d’emploi, 
  • et que le bailleur du logement ne soit pas une personne physique mais une personne morale 
  • ou que le logement  fasse l’objet d’une convention APL ou d’une convention Anah.

Dans le cas où le propriétaire-bailleur serait une personne physique, une avance Loca-Pass devra être demandée auprès d’un organisme Action Logement.

Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) peut aussi être sollicité par le demandeur de logement : le fonds est attribué selon les ressources du demandeur et le montant du loyer fixé. Le FSL, si il est attribué, permettra de garantir le paiement des loyers mais également des charges d’un logement HLM.

Concernant les intérimaires, LocService travaille en collaboration avec le FASTT (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire), afin d’aider les intérimaires en fournissant des garanties financières dans leur demande de logement. Il est à noter que LocService travaille en exclusivité avec “de particulier à particulier” ce qui évite de traiter avec les agences immobilières qui souvent ne sont pas des agents facilitateurs.

Pour finir, nous vous conseillons de constituer votre dossier de demande de logement sur le site en ligne Locatio. Cette plateforme facilitera les échanges entre les bailleurs. De plus, cela vous permettra de transmettre votre dossier directement en centralisant toutes les données sur ce site. Nous vous souhaitons bonne chance dans vos recherches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *